Menu

Relancer les affaires, même lorsque les temps sont durs!

5 min.
Gisler-Claudio-500x500

de Claudio Gisler

6 articles

Le «lockdown» prononcé par le Conseil fédéral a des conséquences majeures – notamment pour les entreprises locales. Les PME peuvent jouer sur leurs forces grâce à un soutien mutuelle.

Le décret d’immobilisation de l’économie prononcé par le Conseil fédéral entraîne d’importantes conséquences. Les arts et métiers régionaux, c’est-à-dire les petites et moyennes entreprises (PME), sont tout particulièrement touchés. Qu’il s’agisse de la boutique de mode, du fleuriste, du salon de  coiffure, du fitness, du magasin de meubles ou du restaurant – toutes ces petites entreprises doivent cesser leurs activités pour un mois, au moins.

 

Un sacré coup porté aux affaires

La perte de chiffre d’affaires à prévoir devrait atteindre au moins 8%. Un manque à gagner qui pousse de nombreux chefs d’entreprises à leurs limites financières. En effet, si les recettes font actuellement défaut, les charges, elles, restent importantes. Pour de nombreux postes de charges, une réduction rapide des dépenses n’est pas possible.

Les pertes mentionnées ci-dessus ne représentent toutefois qu’une valeur théorique. Pour certaines branches telles que les jardineries et le commerce de produits pour jardins, la période actuelle représente la saison principale. Normalement, c’est en cette période que la branche réalise l’essentiel de son chiffre d’affaires annuel (parfois jusqu’à 80%). Ces commerces-là ne pourront sans doute guère compenser, cette année encore, les pertes subies.

 

Les grands distributeurs sur Internet profitent-ils de la situation?

Pour répondre à cette question, il faut bien sûr connaître le comportement des consommateurs. Pour l’instant, il y a de nombreuses choses que ces derniers ne peuvent plus acheter comme ils le feraient d’habitude. Les uns accepteront sans doute d’y renoncer et reporteront leurs achats à plus tard, d’autres, en revanche, se déplaceront sur Internet.

Et là, sur Internet, les grands sont en pleine forme. Grâce à un habile marketing en ligne et sur les moteurs de recherche, ils sont faciles à trouver car il s’agit là de leur principal modèle d’affaires. Il faudra faire preuve de beaucoup plus de patience et de persévérance pour trouver les nombreux petits shops en ligne des PME.

Il faut craindre que le commerce local perdra de ce fait encore plus de clients par rapport aux grands distributeurs, et cela à long terme!

 

Forts ensemble

Dans cette situation, il n’y a qu’une seule chose qui puisse offrir un certain secours: la solidarité!

La solidarité avec toutes les PME qui fournissent la majeure partie des emplois. Ce sont elles qui répondent à nos demandes lorsque nous en avons besoin. Ce sont elles qui trouvent les solutions particulières qu’il nous faut alors que les grandes structures ne nous proposent que des solutions standard.

«Il est important de disposer d'un réseau sur lequel on peut compter.»

Les consommateurs peuvent faire la preuve de cette solidarité en renonçant pour l’instant à faire des acquisitions qu’ils auraient faites auprès d’une PME. Ou en commandant de tels produits de manière ciblée auprès d’un shop en ligne d’une PME.

Les PME elles-mêmes peuvent également faire acte de solidarité – en donnant la préférence à d’autres PME. Ce n’est que si les chefs des PME se soutiennent mutuellement qu’ils seront en mesure de surmonter cette situation exceptionnelle.

 

Une question de réseau

En des temps aussi difficiles que ceux que nous vivons, il est important de disposer d’un réseau sur lequel on peut compter. Un réseau de clients fidèles mais aussi un réseau de fournisseurs: des gens sur lesquels on peut compter. Des partenaires d’affaires qui ne cherchent pas à maximiser le profit pour eux-mêmes mais qui savent que le succès n’est possible qu’au prix de la collaboration.

Il existe de nombreux réseaux de ce type et ceci depuis de nombreuses décennies. Le réseau WIR par exemple s’engage depuis plus de 85 ans en faveur d’entreprises qui se montrent solidaires. Les PME s’y donnent mutuellement la préférence lorsqu’elles commandent des biens et des prestations de services et se procurent ainsi un important avantage concurrentiel.

 

Rechercher ensemble des solutions – maintenant!

Désormais, les chefs d’entreprises devraient activer leur réseau afin de trouver des solutions en commun. Le chef d’entreprise maîtrisant les technologies de l’information (IT) aide son réseau à proposer rapidement ses produits dans un shop en ligne. Le professionnel de la publicité aide son réseau à faire de la publicité efficace pour ses nouveaux canaux de distribution en ligne. L’entreprise de transport aide son réseau à amener les produits ainsi vendus à ceux qui les ont commandés. L’expert fiduciaire aide son réseau à établir les factures correspondantes et à en assurer le paiement.

Et tous ensemble iront – dès que la situation s’améliorera – en vacances dans des hôtels suisses!

 

Utiliser les outils qui existent

Dans le feu de l’action, il arrive souvent que l’on néglige les possibilités qui sont mises rapidement et partiellement gratuitement à notre disposition. Les clients PME de la Banque WIR peuvent par exemple vendre leurs produits sur wirmarket.ch. Pour le paiement, l’application WIRpay est un outil simple, rapide et sûr – qui n’occasionne pas de frais supplémentaires.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

WIR-Inside

En lire plus de la catégorieWIR-Inside

Chiefs on Demand: votre CxO en temps partagé selon vos besoins

Chiefs on Demand propose aux PME des membres de direction en time sharing ou un comité de direction virtuel composé des principales fonctions de direction d’une entreprise.

Plus

Tirez profit des avantages de WIR – maintenant!

Les outils et les possibilités du système WIR ont été développés en permanence et offrent aujourd’hui de nombreuses chances aux PME.

Plus

Crise du Corona virus: la solidarité est maintenant nécessaire

Les PME sont actuellement dans une phase difficile. État des lieux du président du directoire de la Banque WIR, Bruno Stiegeler.

Plus

«La focalisation sur le client est l’élément le plus important»

Karin Zahnd Cadoux est la nouvelle présidente du conseil d’administration de la Banque WIR. Dans l’interview ci-dessous, cette Bernoise présente son côté personnel, critique la réflexion à court terme – et explique ses exigences et ses visions stratégiques.

Plus