Menu

Réduire les charges en générant un chiffre d’affaires additionnel

11 min.
volker-strohm

de Volker Strohm

8 articles

L’année de crise 2020 laissera de profondes traces financières auprès de nombreuses entreprises. Il est plus important que jamais que les PME suisses resserrent les rangs. La Banque WIR montre activement l’exemple: une action lancée autour de sa monnaie complémentaire doit permettre aux PME d’augmenter leur chiffre d’affaires.

L’effondrement de l’économie suisse au cours du premier semestre 2020 est véritablement d’une dimension historique: fin août, le Secrétariat d’État à l’économie (Seco) annonçait une baisse de 10,5% – non sans ajouter que la Suisse s’en tirait «relativement bien» en comparaison internationale.

Par ailleurs, il semblerait que le plus dur soit passé. Le Seco prétend qu’après l’assouplissement des mesures prises à l’occasion de la pandémie du coronavirus, l’économie se serait rapidement remise du choc et que le chômage n’augmenterait plus que faiblement depuis le mois de mai. Dans les médias, Ronald Indergand, économiste auprès du Seco, prétendait: «Même si le premier semestre était vraiment catastrophique, nous avons néanmoins déjà surmonté le creux de la vague.»

On verra bientôt si cette appréciation était juste – les prévisions, quelles qu’elles soient, semblent plutôt hasardeuses en cette année de crise 2020. Du point de vue actuel, il est fort possible que de nouvelles restrictions imposées à certaines branches en vue de contrôler la pandémie aient un effet négatif sur l’évolution des affaires. C’est un fait: auprès de certaines PME, la pandémie du Covid-19 a laissé des traces durables dans les ­liquidités – certaines branches ont en effet été carrément immobilisées par les mesures imposées lors du «semi-­confinement».

 

Du crédit Covid-19 …

À fin mars déjà, la Banque WIR contribuait activement à ce que les PME puissent surmonter un manque de liquidités dû à la crise du coronavirus en octroyant des crédits Covid-19 sans tracasseries inutiles. Simultanément, elle lançait l’action #zusammenstark (plus fort ensemble): «En direct sur Facebook et sur notre blog, nous présentions quotidiennement, à un très large public, des exemples impressionnants de PME qui affrontaient la crise en présentant des solutions incroyablement créatives», se souvient Bruno Stiegeler, président de la direction de la Banque WIR.

Bruno_WIRspace

Bruno Stiegeler, CEO de la Banque WIR: «La pandémie du coronavirus a montré l’importance des PME pour notre pays.»

À cette époque, alors que quelques branches faisaient face à de grosses difficultés pour importer des marchandises de l’étranger, la population s’est soudainement souvenue de la force économique de la Suisse. «La pandémie du coronavirus a bien mis en évidence l’importance des petites et moyennes entreprises pour notre pays et son économie», poursuit M. Stiegeler. D’innombrables initiatives en ont découlé: au niveau local mais aussi régional – «soutenez les entreprises devant votre porte!» était le message partagé par tous.

De nombreux ménages privés ont également découvert les avantages des produits et services locaux. «Le ­semi-­confinement a montré que les consommateurs et l’économie peuvent changer d’avis et de comportement – c’est désormais à nous de faire en sorte que ce changement de comportement soit durable», explique M. Stiegeler.

 

… à l’action portant sur la contribution au réseau WIR

C’est précisément ici que la Banque WIR donne, avec son action #zusammenstark, un deuxième signal très fort en pleine année de pandémie 2020: tous les participants WIR qui réaliseront, entre le 1er octobre 2020 et le 31 mars 2021, un chiffre d’affaires en CHW soumis à la contribution au réseau supérieur à celui des six mois précédents (du 1er avril au 30 septembre 2020), ne paieront sur ce chiffre d’affaires excédentaire que la moitié de la contribution au réseau usuelle – c’est-à-dire un pour cent au lieu de deux. «Nous soutenons ainsi les affaires de fin d’année mais aussi le lancement réussi de l’année 2021», explique M. Stiegeler.

Toutes les entreprises peuvent bénéficier de cette action – quelle que soit l’ampleur de leur chiffre d’affaires – il n’y a pas de limites minimales. Cette offre sera tout particulièrement intéressante pour les secteurs dont l’essentiel des activités a dû brutalement cesser au printemps. Il faut que l’argent WIR circule parmi les PME – cette idée qui était déjà innovante et solidaire en 1934 n’a rien perdu de son actualité. Ne l’oublions pas: c’est précisément parce que la part WIR d’une affaire est complémentaire que cette action soutient automatiquement également le chiffre d’affaires CHF des PME.

Action chiffre d’affaires supplémentaire WIR: comment cela fonctionne-t-il?

Au printemps prochain, le chiffre d’affaires WIR (CHW) soumis à la contribution au réseau, réalisé entre le 1er octobre 2020 et le 31 mars 2021 sera comparé au chiffre d’affaires réalisé entre le 1er avril et le 30 septembre 2020. La moitié de la contribution au réseau (2%) calculée sur le chiffre d’affaires en CHW excédentaire sera ensuite remboursée.

Exemple: au cours des six derniers mois de la pandémie du coronavirus, la société Exemple Sàrl a ­réalisé un chiffre d’affaires soumis à la contribution au réseau de CHW 9500 – qu’elle arrive à porter, au cours du dernier trimestre 2020 et du premier trimestre 2021, à un montant de CHF 14 200. Sur ce montant, la Banque WIR prélèvera tout d’abord la contribution au réseau usuelle de deux pour cent – au mois d’avril 2021 cependant, l’entreprise se verra créditer un montant correspondant à un pour cent calculé sur le chiffre d’affaires excédentaire de CHW 4700.

Cette action concerne tous les clients titulaires d’un paquet PME – indépendamment de l’ampleur de leur chiffre d’affaires. Il n’y a aucune limite minimale.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Finances

En lire plus de la catégorieFinances

SwissCaution: garantie de loyer sans compte bancaire

La garantie de loyer de SwissCaution est une alternative au dépôt de loyer bancaire. Avantage pour le locataire: il n’a pas besoin de verser le montant en question – ce dernier représentant en règle générale trois mois de loyer.

Plus

Nouvelle offre destinée aux créateurs d’entreprise

La succursale de Lausanne propose une nouvelle offre destinée aux créateurs d’entreprises et ceux désireux de faire évoluer la forme juridique de leur entreprise. Interview avec Daniel Borges, conseiller entreprise et responsable de la phase de lancement de cette nouvelle offre.

Plus

FX Trading – la plate-forme pour vos opérations sur devises

En collaboration avec la «fintech» suisse AMNIS Treasury Services AG, la Banque WIR lance une nouvelle plate-forme électronique pour opérations sur devises: FX Trading est un outil transparent pour l’achat et la vente de devises étrangères dont l’emploi est très aisé.

Plus

La recette d’une coopération fructueuse avec WIR

Quel est le secret des nombreux participants WIR satisfaits? Que font-ils pour être aussi contents de leur réseau WIR? Ont-ils une recette?

Plus

En lire plus de la catégorie