Menu

L’esprit d’entreprise

L’esprit d’entreprise et sa calvitie

14 min.
zimmermann_karl_unternehmergeist

de Karl Zimmermann

5 articles

L’esprit d’entreprise est une rubrique de Karl Zimmermann qui vous présente de manière amusante et néanmoins très claire comment «fonctionne» l’esprit d’entreprise – et pourquoi ses actes ne connaissent apparemment aucune limite.

Chères lectrices, chers lecteurs

Adolescent, j’avais beaucoup d’acné – et savez-vous la meilleure? Désormais, j’en suis assez reconnaissant! Ces petites imperfections m’ont poussé à développer mon humour, mon esprit et mon sens des blagues qui m’ont permis de pouvoir tout de même impressionner les filles. Ces expériences de jeune homme ont fait de moi l’homme que je suis aujourd’hui, avec mes lunettes et ma calvitie. Dans le monde qui est le mien aujourd’hui, je vois mon passé comme une précieuse leçon de vie et une belle occasion de rire et d’apprendre. Au lieu de considérer mon acné comme un handicap mineur perturbant, je l’accepte désormais comme un atout biographique. L’acné aura été un défi à relever pour que je me dépasse et que je déploie ma créativité.

Quand un désavantage devient un avantage

Oui, je l’avoue, dans le passé, il est arrivé que je me sente plutôt mal en raison de mon acné et de ma calvitie naissante. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Voici un petit aperçu des réflexions qui m’ont amené là où je suis aujourd’hui: Dès le matin, je bénéficie du premier avantage que me procure mon crâne chauve: l’économie de temps! Plus besoin de se peigner ou de sécher longuement les cheveux (désormais inexistants) et plus d’application délicate de gel. Je peux simplement me lever, caresser tendrement ma calvitie et je suis prêt à saluer, avec le sourire aux lèvres, le jour qui se lève. Les aspects pratiques ne se limitent pas à cette économie de temps, oh que non! Ma calvitie a fait de mes séances de douche un véritable plaisir. Plus de cheveux qui bouchent les écoulements ou qu’il faut péniblement extraire du col de mes chemises. Là aussi, une petite procédure rapide et je me retrouve rafraîchi et prêt à conquérir le monde.

En revanche, l’été est désormais un véritable défi. Alors que d’autres personnes disposent de leur chevelure en guise de protection contre le soleil, je dois protéger ma tête avec d’autres moyens contre les rayons UV. Chapeaux, casquettes et crèmes solaires sont devenus de fidèles compagnons qui veillent à m’éviter des coups de soleil sur mon crâne dégarni. L’hiver offre ses propres avantages. Plus de cheveux mouillés qui collent à ma peau et provoquent la chair de poule. Je peux porter mes bonnets et mes chapeaux sans crainte qu’ils ne me décoiffent. Ma calvitie est toujours parfaite!

Une coupe de cheveux toujours parfaite

En tant que conducteur passionné de scooter ou dans le monde fascinant du sport où je recherche aventures et défis corporels, je constate que ma calvitie est un allié inattendu. Dans de nombreux sports, il est devenu indispensable de porter un casque. Contrairement à d’autres toutefois, je n’ai jamais le problème que mes cheveux empêchent ma tête de trouver parfaitement sa place dans le casque ou qu’ils me dérangent. Le fait que ma «coupe de cheveux» soit toujours fantastique après avoir enlevé le casque est un autre avantage déterminant. Si l’on fait abstraction de ces aspects pratiques, je puis dire que ma calvitie est devenue presque une sorte d’œuvre d’art. Elle est désormais comme un écran sur lequel je peux exprimer mon individualisme. Elle est devenue une partie de moi-même et j’aime faire différentes expériences avec des couvre-chefs et d’autres accessoires qui me permettent d’exprimer mon humeur du moment et ma personnalité.

Confiance en soi, humour et volonté d’apprendre

Aujourd’hui que je vis avec un cuir chevelu dégarni, je sais que ma calvitie est non seulement très pratique, mais également une partie de moi-même. Elle me rappelle que la beauté et l’authenticité ne dépendent pas de notre apparence mais bien de notre confiance en nous et du fait que nous nous acceptions tels que nous sommes. Ma calvitie est devenue l’un de mes signes distinctifs et un compagnon permanent dans le cadre de ma pratique d’auto-expression.

Dans mon univers empreint d’imperfection, je tire les conclusions de mes erreurs, je parviens à rire de moi même (sauf quand je joue au golf) et je découvre même des compétences qui m’étaient jusque-là inconnues. J’accepte mes erreurs comme faisant partie naturelle[1]ment de l’existence d’un être humain et en tire profit afin de continuer à me développer. Pour cela, il faut un état d’esprit qui considère les erreurs comme autant de possibilités d’en apprendre davantage et de favoriser le développement personnel. Pour cela, il faut toutefois bénéficier d’un climat de confiance qui permet de parler d’erreurs commises de manière constructive et sans reproches systématiques. C’est ainsi que naissent de nouvelles idées et qu’apparaissent de nouvelles possibilités de solution, qu’une plus grande importance est accordée à la créativité et que la réflexion s’élargit. Il n’est pas forcément nécessaire que tout fonctionne parfaitement dès le début – un tel état d’esprit est incroyablement important en des temps aussi mouvementés que ceux que nous sommes en train de vivre. Laurence J. Peter, un auteur, enseignant et conseiller en management américain, l’a très bien formulé: «On peut éviter de faire des erreurs avec l’expérience. Quant à l’expérience, elle s’acquiert justement en commettant des erreurs.»

Rétrospectivement, je suis reconnaissant des défauts et des erreurs qui m’ont formé. Ils m’ont appris à prendre mes imperfections à bras le corps et à les transformer en autant de forces. Ils m’ont appris qu’il est en ordre de ne pas être parfait, car c’est précisément là que se trouvent la véritable beauté et toute la créativité de la vie. C’est ainsi que je célèbre mon imperfection et que je traverse la vie avec un sourire aux lèvres – bien conscient du fait qu’ils ont fait de moi l’individu unique en son genre – chauve – que je suis aujourd’hui!

L’esprit d’entreprise en ligne de mire

Unternehmergeist

Karl Zimmermann

L’esprit d’entreprise est une rubrique de Karl Zimmermann qui vous présente de manière amusante et néanmoins très claire comment «fonctionne» l’esprit d’entreprise – et pourquoi ses actes ne connaissent apparemment aucune limite. Karl Zimmermann, l’auteur de la présente rubrique, a débuté sa carrière professionnelle en 1974 par un apprentissage de serrurier en constructions métalliques. Après de nombreux cours de formation continue, il est devenu en 1983 partenaire de la société Karl Zimmermann Metallbau AG qu’il a ensuite revendue en 2012. En 2006, il a fondé avec Hans et Andreas Weber la société KMU-Nachfolgezentrum AG («Centre de transmission de PME SA») et il y travaille depuis en tant que membre du conseil d’administration et en tant que coach pour les situations de transmission d’entreprises. La principale activité de cette société est de trouver des solutions de reprise pour les petites et moyennes entreprises. Outre les conseils directs, le Centre de transmission de PME s’engage également en public afin de sensibiliser la société au thème de la transmission d’entreprises. En plus des innombrables mandats et sociétés dont il est membre, Karl Zimmermann a reçu en 1998 le «prix bavarois pour performances techniques hors du commun pour les arts et métiers» et en 2006 l’Ours des arts et métiers («Gewerbebär») de la ville des PME qui n’est autre que la ville de Berne.

www.kmu-nachfolgezentrum.ch
ou wirmarket.ch > Nachfolgezentrum

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

PME

En lire plus de la catégoriePME

esprit de l'entreprise velo
PME

L’esprit d’entreprise et la bénédiction pour vélos

L’esprit d’entreprise est une rubrique de Karl Zimmermann qui vous présente de manière amusante et néanmoins très claire comment «fonctionne» l’esprit d’entreprise – et pourquoi ses actes ne connaissent apparemment aucune limite.

Plus

nettoyer
PME

wös.ch nettoie aussi pour vous!

L’atelier de tailleurs et blanchisserie wös.ch à Zurich ne propose pas ses prestations de services qu’aux seuls particuliers mais également aux PME. Toujours au centre de l’attention: le respect des principes du développement durable et le recours aux techniques modernes sans pour autant négliger ce que l’on nomme le fameux «human touch»

Plus

Unternehmergeist
PME

L’esprit d’entreprise et l’IA

L’esprit d’entreprise est une rubrique de Karl Zimmermann qui vous présente de manière amusante et néanmoins très claire comment «fonctionne» l’esprit d’entreprise – et pourquoi ses actes ne connaissent apparemment aucune limite.

Plus

Création d'entreprise
PME

Création d’entreprise: défis et opportunités

La création d'entreprise: Chaque année, environ 40 000 personnes trouvent le courage de se lancer dans une activité indépendante et fondent une nouvelle entreprise. Elles deviennent alors jeunes chefs d’entreprise ou chefs d’une start-up. À l’aune du nombre de nouvelles entreprises qui survivent, on peut constater que cette décision est loin d’être aisée.

Plus

En lire plus de la catégorie

PME