Menu

L’architecture informatique: base de la transformation numérique

5 min.
sauerborn_gernot_wirblog_autor

de Gernot Sauberborn

3 articles

Soyez honnête: avez-vous commencé la construction de votre maison individuelle sans architecte, ni plans?

Imaginez-vous le chantier de construction de votre maison individuelle: pour le toit plat qui est prévu, les tuiles ont été livrées; une incertitude subsiste toutefois, concernant la question de savoir si le toit doit venir couronner le haut du bâtiment ou plutôt être monté à la verticale, à partir du mur extérieur. Bien que votre terrain se trouve dans une zone résidentielle, une gare de marchandises et une usine chimique sont en construction juste à côté. Cependant, on vous a assuré que le raccordement ferroviaire constituait une compensation raisonnable pour le manque de voie d’accès au réseau routier.

Les défauts de construction dans l’informatique, dans le cadre de la transformation numérique

Eh bien, les choses se passent exactement de la même façon pour l’informatique des entreprises, dans le cadre de la transformation numérique. Mais malheureusement, dans ce domaine, les défauts de construction ne sont pas décelables aussi rapidement que cela serait le cas pour votre projet de construction. Mais en revanche, les coûts directs de tels projets informatiques représentent bien un multiple de ceux d’une maison individuelle, et cela sans compter les coûts d’opportunité (autrement dit les manques à gagner), qui peuvent être particulièrement douloureux pour les PME.

Les défauts de construction informatiques se manifesteront plus tard et ce, de différentes manières: processus toujours manuels au lieu d’être automatisés, saisie répétée de mêmes données clients avec une qualité qui va diminuant, programmation propre au lieu de logiciels standard – pour n’en citer que quelques exemples. Au final, les coûts informatiques seront trop élevés, la durée des projets sera trop longue, la satisfaction de la clientèle trop faible, et le gain d’efficacité des collaborateurs trop bas. En outre, l’objectif réel de la transformation numérique d’une entreprise, à savoir un modèle d’affaires rationnel et compétitif, sera manqué. En bref, votre PME s’en retrouvera nettement affaiblie.

Prévenir les défauts de construction informatiques par le biais de l’architecture et de la planification

En ce qui concerne votre maison individuelle, vous avez sans doute attaché beaucoup d’importance au choix du bon architecte et étiez également disposé à investir dans une planification digne de ce nom. C’est dans le même état d’esprit que vous devez établir le plan d’aménagement de votre environnement informatique avant de vous engager dans la transformation numérique. Car ce plan d’aménagement sera en lien étroit avec votre modèle d’affaires futur et constituera la base d’un environnement informatique efficace et efficient. Quatre exemples dans ce contexte:

  • Tenir compte des éléments porteurs de l’architecture
    Imaginons que votre PME soit présente sur le marché de masse. Les éléments porteurs («facteurs de différenciation par rapport à la concurrence») seront alors constitués par le prix de vos services et l’évolutivité de vos processus commerciaux. La principale mission de votre système informatique consistera à offrir un accès en «libre-service» à vos clients – à tout moment, à partir de n’importe quel appareil, et en tout lieu. Quels sont les éléments porteurs de votre PME? Et sont-ils suffisamment soutenus par votre système informatique, par le biais de données cohérentes et de processus continus, de bout en bout?
  • Un seul réseau d’alimentation plutôt que des câbles séparés pour chaque consommateur d’électricité
    Dans l’exemple ci-dessus, votre système informatique devra également permettre la conclusion du plus grand nombre possible de transactions opérées par les clients sans besoin d’interventions manuelles supplémentaires. Une bonne architecture informatique comportera donc, dans votre cas, un seul (et unique!) composant, capable de gérer toutes les transactions des clients sur les différents systèmes. En revanche, plusieurs de ces composants de workflow seront inefficaces et constitueront donc un obstacle à des processus de gestion continus.
  • On n’a pas besoin de fabriquer les briques soi-même, on peut les acheter
    Il existe aujourd’hui, pour la plupart des domaines d’application, des logiciels développés de manière professionnelle. Le besoin de programmer soi-même ces logiciels a donc nettement diminué. Et si les risques liés aux projets baissent, les coûts informatiques aussi, le plus souvent. L’architecture informatique indique d’elle-même les domaines dans lesquels des systèmes développés en interne apporteront un réel avantage concurrentiel à votre PME.
  • Avez-vous réellement besoin d’une domotique de pointe, très onéreuse?
    Mais les systèmes flexibles, librement configurables, les possibilités d’intégration complète et les autres dispositifs de ce type ont aussi un coût. Posez-vous dès lors les questions suivantes: pour quels domaines d’activité, pour quels processus ai-je réellement besoin de toute cette flexibilité? Et dans quels domaines votre activité évolue-t-elle de manière moins dynamique, autorisant le recours à des solutions moins onéreuses? Là encore, l’architecture informatique fournit une base de planification claire.

Votre système informatique est au cœur de la transformation numérique de votre PME. En planifiant correctement les bases informatiques, vous préviendrez de graves défauts de construction. Car tout comme vous avez examiné et discuté en détail les plans de votre maison individuelle, vous devrez beaucoup vous échanger dans votre entreprise au sujet de votre architecture informatique. En prenant ce temps, vous investissez dans le bon avenir numérique de votre entreprise.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Numérique

En lire plus de la catégorieNumérique

Conflits d’intérêts dans le cadre de la «transformation numérique»

Imaginons, chers chefs d’entreprise, que toutes, mais vraiment toutes les parties prenantes travaillent à votre objectif de transformation numérique sans poursuivre (aussi) des intérêts propres, et soient centrés uniquement sur la réussite de votre entreprise.

Plus

Cloud versus propre informatique

Est-ce qu’à l’avenir, tout proviendra du premier, de sorte que vous n’aurez plus besoin du second? Ah là là, le jargon propre aux technologies de l’information: chaque année, on nous invente de nouvelles expressions pompeuses…

Plus

L’architecture informatique: base de la transformation numérique

Soyez honnête: avez-vous commencé la construction de votre maison individuelle sans architecte, ni plans?

Plus

Quatre recommandations pour la transformation numérique au sein des PME

La numérisation est un processus de changement auquel de nombreux entrepreneurs peinent à s’engager.

Plus