Menu

«Je ne connais rien de plus simple ou de plus avantageux»

16 min.
Flury

de Daniel Flury

8 articles

A Marbach SG, Patrick Sonderegger fait le commerce de revêtements de sols et importe des matériaux pour carreleurs en provenance d’Italie et d’Espagne ainsi que du parquet d’Allemagne et d’Autriche. Pour le paiement des factures libellées en euros de ses fournisseurs, il utilise la plate-forme FX Trading de la société AMNIS Treasury Services AG.

Juste après son apprentissage, Patrick Sonderegger a commencé à travailler auprès de l’entreprise de carrelage fondée par son père Felix plus de 35 ans plus tôt. A l’époque comme aujourd’hui, l’entreprise participait au système WIR. Profondément ancrée dans la région de Marbach, cette entreprise et ses 15 collaborateurs continuent à poser des revêtements de sols. L’importation de carreaux et de parquet représente aujourd’hui toutefois l’essentiel de l’activité. En tant que grossiste, la société F. Sonderegger AG fournit aujourd’hui des matériaux pour carreleurs provenant d’Italie et d’Espagne et du parquet provenant d’Allemagne et d’Autriche tant à d’autres carreleurs dans toute la Suisse qu’à des entreprises générales, des architectes – mais aussi à des particuliers.

Le bâtiment de stockage de l’entreprise, entouré d‘un large espace de dégagement, se trouve à la Bahnhofstrasse à Marbach. A proximité, plus précisément à la Staatsstrasse, Patrick Sonderegger a construit, il y a huit ans, un complexe immobilier abritant l’espace d’exposition de l’entreprise ainsi que le restaurant Casa Nero. M. Sonderegger utilise parfois le bar et la «Smoker’s Lounge» de l’établissement pour faire plaisir à ses clients en leur proposant «un verre de vin ou un cigare».

plättli_aussen

Le bâtiment propre à l’entreprise abrite également le restaurant Casa Nero.

Tirer profit d’effets de synergie fait partie du modèle d’affaires de Patrick Sonderegger. En plus du restaurant, il est ainsi également propriétaire d’un service traiteur spécialiste de l’organisation de manifestations (WIRmarket.ch). Deux autocars constituent le cœur de ce pilier d’activité: ils peuvent accueillir, sur deux étages, 52, respectivement 60 personnes assises à des tables de quatre personnes. Grâce à ces autocars, rien que le déplacement menant à un concert ou un mariage représente un premier moment fort d’une manifestation. « En raison de la Covid, ces autocars n’auront parcouru que très peu de kilomètres au cours de ces derniers mois, alors même que nous sommes en mesure de respecter en tout temps toutes les mesures de protection en vigueur» constate Patrick Sonderegger.

plättli_showroom

Vue de l’espace d’exposition.

Au niveau de l’activité principale de l’entreprise, des synergies existent entre le négoce de matériaux pour carreleurs et l’entreprise de construction ainsi que la société immobilière de M. Sonderegger. «Si nous réalisons effectivement nos propres projets immobiliers, nous nous chargeons également de la réalisation de projets de tiers en recourant bien entendu à nos propres matériaux de construction.» Depuis environ cinq ans, le grès cérame pour l’extérieur suscite un intérêt tout particulier auprès du public. Ces plaques d’une épaisseur d’environ deux centimètres – posées sur du gravier ou sur échasses – résistent au gel, aux UV et à l’acide et sont donc d’un entretien beaucoup plus aisé que la pierre ou le bois.

Etant donné que de nombreux emplacements de production dans le monde ont fermé leurs portes ou réduit leurs activités, M. Sonderegger est confronté à des problèmes de livraison et à des augmentations de prix. Cela constitue un véritable problème, compte tenu du boom actuel que connaît le secteur de la construction. La décision de nombreux particuliers de reporter leurs projets de transformation ou de rénovation en raison de la pandémie arrive donc à point nommé: «Dans les circonstances actuelles, on peut comprendre que certaines personnes ne désirent pas devoir accueillir des inconnus – en l’occurrence des artisans – dans leurs propres murs. A cela viennent s’ajouter diverses craintes de nature financière.»

plättli_lager

L’entrepôt à Marbach. En plus des carreaux en provenance d’Italie et d’Espagne, Patrick Sonderegger importe également du parquet d’Allemagne et d’Autriche.

Pour quelles raisons avez-vous besoin de devises étrangères – et de quelles devises s’agit-il?

Patrick Sonderegger: Il y a bien longtemps que la Suisse ne produit plus de carreaux. Les derniers fabricants se trouvaient au Tessin et à Laufon. La société Keramik Laufen est aujourd’hui une spécialiste des lavabos, baignoires, W.-C. etc. Nous achetons nos carreaux en Italie et en Espagne. C’est dans les ports de ces pays qu’il est possible de transporter le plus aisément et à moindres coûts les matières premières nécessaires: de l’argile, différentes terres, de la terre glaise, du feldspath, du sable quartzeux et les vernis – à moins que ces matières premières se trouvent également dans ces pays. Pour le règlement des factures correspondantes établies par nos fournisseurs, nous n’avons besoin que d’euros. Cela vaut également pour l’importation de parquet en provenance d’Allemagne et d’Autriche.

Comment avez-vous appris l’existence de FX Trading?
C’est la Banque WIR qui a attiré mon attention sur cette plate-forme, raison pour laquelle j’utilise désormais mon compte CHF auprès de la Banque WIR comme compte principal pour mes transactions en devises étrangères.

Comment exécutiez-vous vos transactions en devises étrangères avant le passage à FX Trading?

Nous importons et faisons le commerce de carreaux et de parquet depuis 2000. A l’époque et jusqu’au passage à FX Trading en 2020, nous faisions les paiements en devises étrangères par le biais de notre banque et par téléphone. Cette solution était insatisfaisante pour plusieurs raisons: la banque n’était atteignable que pendant les heures de bureau et afin d’éviter tout malentendu – «disiez-vous 5000 ou 15000?» – il fallait répéter plusieurs fois le montant en question. De plus, il n’était pas possible de procéder à des transactions en temps réel, le cours de change par transaction était peu attrayant en raison d’un volume insuffisant et les frais de transaction n’étaient ni transparents, ni attrayants pour les PME.

Aujourd’hui, vous travaillez avec FX Trading?
Avec FX Trading, nous sommes gagnants sur tous les tableaux: je vois quel montant je saisis – 5000 ou 15000 – et cela exclut tout malentendu; la plate-forme est d’un usage très facile et aisément compréhensible. Quiconque s’occupe d’importation ou de procédures de dédouanement saura immédiatement l’utiliser.

Jadis, je comparais régulièrement les cours de change de l’euro et du dollar – le dollar parce qu’il nous est également arrivé d’importer des marchandises en provenance d’Asie du Sud-Est. Tout cela demandait beaucoup de temps. Aujourd’hui, je sais que c’est avec FX Trading que je bénéficie des meilleures conditions et je peux donc m’économiser l’effort et le temps qu’exigeaient ces comparaisons.

Outre le maniement très aisé de la plate-forme, nous en arrivons à l’argument principal en faveur de FX-Trading: le cours de change est transparent et la marge de la plate-forme ne dépend pas du volume par transaction mais du volume d’affaires annuel, ce qui est pour nous bien entendu très avantageux.

Sonderegger AG, Staatstrassen 12, 9437 Marbach SG

Patrick Sonderegger règle les factures libellées en euros de ses fournisseurs par le biais de la plate-forme FX Trading.

De quel volume est-il question?

Nous nécessitons en moyenne 50000 euros par mois pour régler les factures de nos fournisseurs.

Quelle est l’ampleur des économies réalisées?

Il s’agit de 1 à 1.5 pour cent. Avec un volume annuel de plus d’un demi-million, cela représente tout de même quelques milliers de francs d’économies.

FX Trading permet de conclure non seulement des transactions immédiates mais également des contrats à terme qui permettent d’assurer des risques à court terme. Vous arrive-t-il de recourir à cette possibilité?

Non, pas pour l’instant. Cependant, je connais les contrats à terme car il m’est arrivé de spéculer sur de tels contrats. Aujourd’hui, je préfère m’engager entièrement dans le secteur de la construction et de l’immobilier.

A qui recommanderiez-vous FX Trading?

A chaque PME qui doit travailler avec des devises étrangères. Je ne connais vraiment pas de solution plus simple et plus avantageuse pour les transactions sur devises.

Photos: Paul Haller

FX Trading, vue d'ensemble

Opérations sur devises négociables
avec une marge réduite, indépendamment de l’ampleur de la transaction

En tout temps et en tout lieu
24 heures sur 24 par le biais de votre smartphone ou d’un PC

Saisie aisée et exécution transparente
pour les opérations «spot» sur devises, les opérations «forward» et les retraits partiels

Prix entrepreneuriaux
Nous fixons votre marge de client sur la base de votre
chiffre d’affaires annuel – en toute simplicité et en toute équité

Service supplémentaire d’AMNIS
avec des informations mensuelles sur les marchés, un aperçu des cours en temps réel et un simulateur FX

Régler les fournisseurs dans le monde entier
avec le module PAY transparent et avantageux d’AMNIS

 

en savoir plus

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Numérique

En lire plus de la catégorieNumérique

Importateur de voitures: «Voilà qui paie vraiment!»

L’importation de véhicules utilitaires depuis plusieurs pays européens est la grande spécialité de Hans Seiler. Ce dernier règle les factures de ses fournisseurs libellées en euros, en livres anglaises, en florins hongrois, en zlotys polonais et parfois aussi en dollars américains par le biais de la plate-forme FX Trading.

Plus

Partage des ressources entre PME

Une PME ne peut se maintenir à flot sur le marché suisse seulement si elle fait preuve d’une efficience maximale. Le partage de ressources entre PME peut contribuer de manière importante à cette réussite, tout en étant un point de départ pour de nouvelles collaborations entre entreprises.

Plus

«J’observe quotidiennement l’évolution des cours»

Roland Jenny représente la quatrième génération à gérer la maison Schnyder Mode et ses magasins de mode à Rapperswil, Hinwil, Wald et Flawil (Bossart Modehaus). Il règle ses factures en euros par le biais de la plateforme FX Trading d’AMNIS.

Plus

La Banque WIR et VIAC gravissent un nouvel échelon de partenariat

Depuis novembre 2017, VIAC et la Banque WIR entretiennent un partenariat fructueux. Avec l’«Hypothèque VIAC» développée par les deux partenaires, elles entament à présent un nouveau chapitre de cette histoire à succès. L’«Hypothèque VIAC» permet aux clientes et aux clients du pionnier suisse de l’épargne-placement de prévoyance numérique de financer l’achat de leur résidence principale avec un taux maximal de nantissement.

Plus