Menu

Innovateur et fidèle à ses racines

12 min.
Flury

de Daniel Flury

4 articles

Chaque année, la Banque WIR invite ses bailleurs de fonds à la rencontre d’automne qui se tient au centre des congrès KKL de Lucerne. Après l’annulation de l’édition 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, de nombreux moments forts pour les yeux, les oreilles et les palais auront figuré, en cette fin d’octobre 2021, au programme de cette manifestation de deux heures.

Que fait une chanteuse lorsqu’une pandémie empêche toute représentation? Juste, elle écrit de nouvelles chansons. C’était précisément le cas de la chanteuse de soul Nicole Bernegger qui, avec son groupe de musiciens, a assuré l’accompagnement musical de la rencontre d’automne. En plus de plusieurs morceaux déjà bien connus, elle a également interprété quelques extraits de ses plus récentes créations – une chanson dans laquelle elle aura tout simplement brillé aux côtés de Stefan Strittmatter qui, de son côté, a excellé avec un solo de guitare.

Combiner tradition et modernité
Enrico Lenzin aura réalisé, de son côté, un véritable solo sur scène – ou peut-être pas tout à fait solo: le cor des Alpes ne doit, bien évidemment, jamais manquer à l’appel, que ce soit en Sibérie, en Amérique du Sud ou à Lucerne. Quand Enrico Lenzin se décrit comme un expérimentateur, nous le croyons sur parole. En effet, qui d’autre oserait combiner devant le public le cor des Alpes, la tradition du « talerschwingen » (une thune qui tourne dans un bol de faïence), les boilles de lait en guise de batterie et un mignon petit cochon? «Je commence de manière très traditionnelle, puis je prends de plus en plus d’élan», décrit-il le déroulement de ses représentations. C’est précisément pour cette raison qu’il est également l’un des visages qui apparaît dans la publicité de la Banque WIR: en 1934, sa monnaie complémentaire était une véritable révolution, aujourd’hui devenue une tradition qui a trouvé sa place dans le monde moderne avec le moyen de paiement numérique WIRpay et la plate-forme WIRmarket.ch.

Plus que la «monnaie WIR»,
Cependant, la Banque WIR est bien plus que la «monnaie WIR», comme l’a souligné le CEO Bruno Stiegeler: «Entre-temps, les produits libellés en francs suisses représentent 90% de notre total du bilan!» En plus des produits CHF d’épargne et de prévoyance très attrayants, c’est surtout VIAC – la prévoyance numérique avec son application de troisième pilier lié 3a – qui a catapulté la Banque WIR dans les gros titres de la presse. Selon M. Stiegeler: «Dans l’intervalle d’une année, VIAC a étendu sa clientèle de 40000 à 55000 personnes et les fonds investis vont même doubler pour atteindre un montant de 1,7 milliards de francs fin 2021.»

Cargo Sous Terrain
L’engagement de la Banque WIR, qui fait partie d’un groupe d’environ 50 actionnaires majoritaires de Cargo Sous Terrain (CST), doit se comprendre comme un engagement en faveur d’un avenir conforme aux principes du développement durable de l’ensemble de la Suisse. Bruno Stiegeler, membre du conseil d’administration de CST, est convaincu que ce projet de 30 milliards révolutionnera le transport de marchandises en Suisse. «Le transport souterrain de marchandises permettra de désengorger les routes et les villes alors que les régions périphériques profiteront d’un approvisionnement de meilleure qualité.»

Pour Karin Zahnd Cadoux, présidente du conseil d’administration de la Banque WIR, la mutation numérique fait partie des plus importants défis stratégiques que l’entreprise doit relever. Ce n’est pas de volonté, d’idées ou de moyens qu’il nous manque: «En tant que banque, nous sommes soumis à une régulation très sévère qui est toujours très mauvaise pour l’innovation.» Quoi qu’il en soit, l’objectif de satisfaire les clients en entretenant ce qui existe et en lançant des nouveautés demeure non négociable.

Vidéo: auviso

Part ordinaire
L’évolution du cours de la part ordinaire de la Banque WIR montre que cet objectif est effectivement en passe d’être atteint. Entre 2019 et 2021, sa valeur a passé de 387 à 427 CHF (état au 30 octobre 2021). En guise de remerciement pour les bailleurs de fonds rassemblés à l’occasion de la rencontre d’automne, la banque a lancé une action promotionnelle portant sur la part ordinaire: jusqu’à la fin 2021, les titulaires de parts ordinaires et tous ceux qui veulent le devenir pourront acquérir des parts ordinaires sans devoir payer de courtage ou de taxes boursières.

Outre Enrico Lenzin, la bladerunner Abassia Rahmani et Flavia Landolfi sont également des visages assez connus de la publicité de la Banque WIR. Alors qu’Abassia Rahmani n’a pas pu participer à la rencontre d’automne parce qu’elle était malade, Flavia Landolfi et son partenaire David Büchel – multiples champions suisses et finalistes à l’occasion du Kiew Open 2019 – ont présenté quelques extraits de leur répertoire de danses standard et latino-américaines. A côté de ses entraînements quotidiens durant plusieurs heures, Flavia Landolfi trouve encore le temps de s’occuper des finances et des ressources humaines de la société Landolfi Group. Cette entreprise familiale est partenaire WIR et travaille depuis plus de 20 ans comme entreprise générale.

Mais comment fait-il?
Alors que le public admirait, non sans envie, l’élégance et la souplesse du couple de danseurs, le télépathe et mentaliste Tobias Heinemann a non seulement fait des jaloux au sein du public mais les a également laissés pantois. Par exemple en apprenant par cœur (ou en « photographiant » dans sa mémoire?) en 25 secondes la série de cartes de jass mélangées par un tiers. S’il est vrai que M. Heinemann a fourni quelques indices relatifs à ses techniques de télépathie – un ton de voix modifié ou un clignement des yeux lors d’un mensonge en disent long –, comment toutefois expliquer qu’un mot choisi au hasard par le public dans un journal («Marché de Noël») se soit également trouvée dans une enveloppe scellée que M. Heinemann avait amenée avec lui?

Avec des devinettes de ce genre à éclaircir, le public disposait donc d’un nombre suffisant de sujets de conversation pour le buffet dînatoire organisé à l’issue du spectacle. Quoi qu’il en soit, une chose est certaine: en 2022, les bailleurs de fonds de la Banque WIR se retrouveront à nouveau à Lucerne pour une rencontre d’automne passionnante et divertissante.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Rapports d'événements

En lire plus de la catégorieRapports d'événements

«PME et toi» Lausanne

Avec des orateurs en prise directe avec la pratique, nous préparons les PME de Suisse à faire face aux tendances numériques du futur.

Plus

Quatre recommandations pour la transformation numérique au sein des PME

La numérisation est un processus de changement auquel de nombreux entrepreneurs peinent à s’engager.

Plus

Roadshow des PME: saucisse, bière et réseautage numérique

À travers la Suisse, de Lausanne à Herisau. Un parcours jalonné de nombreuses autres haltes. Saucisse, bière, réseautage – et le thème omniprésent: la numérisation. Tel est le simple dénominateur commun des roadshows «PME – et toi?» de la Banque WIR.

Plus