Menu

Importateur de voitures: «Voilà qui paie vraiment!»

15 min.
Flury

de Daniel Flury

8 articles

L’importation de véhicules utilitaires depuis plusieurs pays européens est la grande spécialité de Hans Seiler. Ce dernier règle les factures de ses fournisseurs libellées en euros, en livres anglaises, en florins hongrois, en zlotys polonais et parfois aussi en dollars américains par le biais de la plate-forme FX Trading.

En sa qualité de mécanicien sur autos et équipé de ses diplômes d’école de commerce et de commerçant technique obtenus en cours du soir, Hans Seiler s’est mis à son compte à l’âge de 22 ans déjà. Le hasard a joué un rôle important dans cette décision puisque le Central­garage de Bazenheid était alors proposé à la vente. Après environ six ans, M. Seiler devenait enfin entièrement propriétaire des murs et de l’ensemble de l’équipement. Il a également repris de son prédécesseur l’un des secrets de son succès professionnel, à savoir la participation au système WIR.

Aujourd’hui, ses secteurs d’activité sont répartis sur ­différentes entreprises: les biens immobiliers sont gérés par la société Centralgarage Seiler AG qui exploite également la station-service; depuis le milieu de l’année 2000, les réparations, la vente et l’entretien de pneus et le service de dépannage sont assurés par le chef d’atelier Roger Zweifel et sa société Centralgarage Zweifel GmbH; la société Autotrading 2000 GmbH de Hans Seiler finalement est une spécialiste de l’importation de véhicules utilitaires. Toutes ces sociétés sont domiciliées à la Wilerstrasse 20 à Bazenheid, ce qui représente une structure d’entreprise légère et efficace et permet de tirer profit de nombreux effets de synergie.

Centralgrage, Herr Seiler, 9602 Bazenheid

Citroën, Peugeot, Renault, Fiat, Iveco, VW – les marques que Hans Seiler importe le plus régulièrement.

Des voitures américaines aux véhicules utilitaires
Hans Seiler a fait ses premières expériences avec l’importation de voitures américaines. Il lui arrive encore d’importer de telles voitures ainsi que des véhicules provenant d’autres pays mais cela ne se fait plus qu’exceptionnellement et à la demande des clients. Le commerce de véhicules d’occasion ne joue, lui non plus, plus qu’un rôle secondaire. «C’est le créneau des véhicules utilitaires neufs dans lequel je travaille depuis quelques années qui est le plus intéressant. En effet, une entreprise nécessite très souvent trois, cinq, dix, voire vingt véhicules à la fois», explique M. Seiler. Lorsqu’une PME est satisfaite des prestations de M. Seiler, elle revient au moment où il faut remplacer ou agrandir le parc de véhicules. Le réseau de contacts étroits établis au fil des ans avec des PME de tous les secteurs économiques – dans l’ensemble de la Suisse grâce à WIR – est bien entendu très utile à M. Seiler dans le cadre de ses activités.

Centralgrage, Herr Seiler, 9602 Bazenheid

Un service très important pour les clients: les véhicules importés sont transformés en fonction des besoins des acheteurs.

Économiser de l’argent avec FX Trading
Hans Seiler est importateur direct et bénéficie d’excellentes relations avec plusieurs commerçants en gros en Europe. L’essentiel des factures de ses fournisseurs est libellé en euros, un volume plus réduit en florins hongrois, en zlotys polonais et – en particulier pour les commandes de pièces de rechange – en livres anglaises. Depuis que Mitat Sejfedinov, conseiller à la clientèle de la Banque WIR auprès de la succursale de Saint-Gall, lui a fait découvrir l’an dernier le service FX Trading, M. Seiler règle les factures en devises étrangères de ses fournisseurs exclusivement par le biais de cette plate-forme. «Avant, je travaillais avec Western Union et différents bureaux de change. Ce n’est désormais plus du tout le cas car FX Trading est beaucoup plus simple et direct. Grâce à la meilleure marge, mes économies se montent à environ 0,5%. Cela ne semble pas terrible mais avec le volume de mes commandes, c’est incroyable comme ça paie: sur une année, j’économise un important montant de cinq chiffres en francs suisses.»

Hans Seiler peut-il recommander FX Trading? «Absolument, surtout si une entreprise doit régulièrement changer de l’argent ou régler des factures en devises étrangères. Dans un tel cas, elle réalisera rapidement des  économies.»

Centralgrage, Herr Seiler, 9602 Bazenheid

Tout sur place: importation de véhicules, commerce de pneus, atelier, station de service...

Exécutions sur mesure
Citroën, Peugeot, Renault, Fiat, Iveco, VW – voilà les marques que Hans Seiler importe le plus souvent et le plus régulièrement. Dans de nombreux cas, ces véhicules subissent encore des transformations complémentaires de manière à répondre aux besoins particuliers des acheteurs. Comme le nombre de commandes en ligne s’est fortement accru pendant la pandémie, essentiellement dans le secteur des produits alimentaires, la demande de véhicules réfrigérés s’est développée en conséquence. Les transformations sont réalisées par une entreprise domiciliée à l’étranger dont M. Seiler est copropriétaire.

Avantage au niveau des prix pour les clients
Chaque année, Hans Seiler et sa société Autotrading 2000 GmbH importent entre 150 et 200 véhicules utilitaires. Normalement, entre 70 et 90 véhicules sont en stock. Actuellement, en raison de la pandémie, il n’y en a qu’une vingtaine. «De nombreuses fabriques sont fermées ou ne fonctionnent que de manière très restreinte. Le retour à la normale n’interviendra guère avant deux ans.»

Avantage de l’importation directe
Les véhicules neufs importés disposent de la garantie d’usine normale mais sont «nettement plus avantageux» parce que ce sont les clients de M. Seiler qui sont enregistrés en tant que clients finals, ce qui permet de contourner les représentants des marques en Suisse. La proximité de Hans Seiler avec ses clients représente un autre avantage. Il sait exactement quels sont les véhicules qui sont particulièrement coûteux à l’exploitation en raison des sanctions actuelles liées aux émissions de CO2 et au poids: «Il est important d’être toujours à jour dans ce domaine afin de pouvoir conseiller les clients – ne pas choisir le bon modèle peut rapidement entraîner des coûts supplémentaires qui peuvent atteindre 10 000 francs.»

Centralgrage, Herr Seiler, 9602 Bazenheid

... et le service de dépannage.

Électrique et en ligne
Les véhicules utilitaires électriques intéressent-ils ses clients? Hans Seiler ne cache pas son scepticisme: «Tout cela n’est pas au point. D’où vient l’énergie? Qui veut acheter un véhicule de livraison électrique d’une portée de seulement 25%, qui coûte le double et ne peut charger que la moitié du poids en raison du poids des batteries?» Lorsqu’une entreprise opte néanmoins pour cette solution, elle doit tripler sa flotte de véhicules pour être en mesure d’effectuer tous les transports à effectuer. «Trois fois plus de véhicules utilitaires sur les routes – cela est-il compatible avec les principes du développement durable?»

Pour Hans Seiler également, Internet est un important canal de vente. Il prévoit néanmoins de se distancer peu à peu, au cours de ces prochains mois, du plus important acteur de sa branche – Autoscout – car ce dernier a accru massivement ses tarifs. «Il y a suffisamment de plates-formes de plus petite taille sur lesquelles je peux être présent – à une fraction des coûts.» Il prévoit ­également d’intensifier ses efforts publicitaires sur WIR­market.

Photos: Paul Haller, Swissphotoworld

FX Trading

À l’ère de la mondialisation, l’optimisation des trans­actions de change devient également un facteur compétitif de plus en plus important pour les entreprises de petite et de moyenne taille. Alors que les grandes entreprises disposent d’un grand nombre de solutions bancaires concurrentielles, les PME ont souvent de la peine à trouver un outil de négoce et de paiement rationnel dont les coûts sont supportables.

En collaboration avec AMNIS, la Banque WIR propose à ses clients l’outil FX Trading, une solution performante et moderne pour la gestion des ­devises étrangères. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet sur wir.ch/fx-fr et la possibilité d’ouvrir gratuitement un compte de démonstration sur wir.ch/fr/amnis. Les clients de la Banque WIR bénéficient de conditions préférentielles pour l’usage du service FX Trading d’AMNIS.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Numérique

En lire plus de la catégorieNumérique

Partage des ressources entre PME

Une PME ne peut se maintenir à flot sur le marché suisse seulement si elle fait preuve d’une efficience maximale. Le partage de ressources entre PME peut contribuer de manière importante à cette réussite, tout en étant un point de départ pour de nouvelles collaborations entre entreprises.

Plus

«J’observe quotidiennement l’évolution des cours»

Roland Jenny représente la quatrième génération à gérer la maison Schnyder Mode et ses magasins de mode à Rapperswil, Hinwil, Wald et Flawil (Bossart Modehaus). Il règle ses factures en euros par le biais de la plateforme FX Trading d’AMNIS.

Plus

La Banque WIR et VIAC gravissent un nouvel échelon de partenariat

Depuis novembre 2017, VIAC et la Banque WIR entretiennent un partenariat fructueux. Avec l’«Hypothèque VIAC» développée par les deux partenaires, elles entament à présent un nouveau chapitre de cette histoire à succès. L’«Hypothèque VIAC» permet aux clientes et aux clients du pionnier suisse de l’épargne-placement de prévoyance numérique de financer l’achat de leur résidence principale avec un taux maximal de nantissement.

Plus

«Je ne connais rien de plus simple ou de plus avantageux»

A Marbach SG, Patrick Sonderegger fait le commerce de revêtements de sols et importe des matériaux pour carreleurs en provenance d’Italie et d’Espagne ainsi que du parquet d’Allemagne et d’Autriche. Pour le paiement des factures libellées en euros de ses fournisseurs, il utilise la plate-forme FX Trading de la société AMNIS Treasury Services AG.

Plus