Menu

Enrico Lenzin relie des mondes entre eux

10 min.
PR und Corporate Communication der Bank WIR

de Volker Strohm

18 articles

Cor des Alpes, batterie et, lorsque cela s’avère nécessaire, un petit cochon en plastique qui grince en guise d’instrument rythmique: cet artiste originaire de la vallée du Rhin a déjà présenté sa musique créative dans le cadre de représentations données en Sibérie, en Amérique du Sud ou en Inde – et prête désormais également son visage à la Banque WIR.

La vidéo de témoignage avec Enrico Lenzin a été tournée dans le port du Rhin à Bâle, entre autres endroits – et fusionne tradition et modernité, ville et campagne.

Dans la nouvelle campagne publicitaire de la Banque WIR, le batteur et artiste rythmique Enrico Lenzin apparaît avec un cor des Alpes sur un bateau porte-conteneurs dans le port de Bâle. Par conséquent, la question à Jonas Kiefer, responsable commercialisation de la Banque WIR, comment cela s’explique-t-il?

Jonas Kiefer: Nous cherchions pour notre marque – ce que l’on appelle le «brand» en anglais marketing – des représentants qui représentent parfaitement nos valeurs et notre travail. Enrico relie des mondes qui, à première vue, n’ont rien en commun. La tradition, la modernité, la ville et la campagne se réunissent ainsi dans le port du Rhin à Bâle. Cela n’est possible que parce qu’Enrico ressent toujours le besoin de découvrir de nouvelles choses et d’améliorer encore ce qui existe déjà.

Aura-t-il été aisé de convaincre Enrico Lenzin de cette idée?

Nous lui avons activement présenté l’idée qui l’a enthousiasmé dès le début puisque la réalisation aura permis de le présenter tel qu’il est vraiment. L’authenticité et la crédibilité sont l’alpha et l’oméga de toute campagne publicitaire. Par conséquent, il s’agissait moins de le convaincre mais plutôt de directement se mettre au travail.

Quels sont les emplacements dans lesquels vous avez tourné – et quels étaient les défis quelque peu particuliers que vous deviez relever pour mener à terme une telle réalisation en pleine pandémie de coronavirus?

En plus du port de Bâle à Kleinhüningen, nous avons également tourné sur le parking d’un hôtel et dans la très belle localité de Wasserfallen, dans le canton de Bâle-Campagne. Si nous avons pu tourner les scènes dans le port du Rhin, c’est grâce au Danser Group. Dès la première seconde, cette collaboration se sera faite «entre amis». C’est ainsi qu’il nous a également été possible de maîtriser tous les défis – et ils étaient nombreux – qui nous étaient posés! A cette époque, le Rhin était extrêmement chargé, raison pour laquelle l’ensemble de l’horaire de navigation sur le fleuve s’est retrouvé sens dessus-dessous. Ce n’est qu’une journée et demie avant le tournage que nous avons su quand nous pourrions effectivement nous mettre au travail. Le jour du tournage, nous avons dû résoudre un problème technique avec la grue du port – mais finalement, tout est rentré dans l’ordre et aura représenté une expérience assez unique pour l’ensemble des intervenants. L’obligation de respecter l’important concept de protection anti-covid pour tous les membres de l’équipe de tournage aura également représenté un important défi – malheureusement, cela fait toutefois désormais partie de la «nouvelle normalité».

«Tous les témoignages ont du succès dans leur domaine parce qu’ils vivent les mêmes valeurs que nous.»

Jonas Kiefer, responsable commercialisation de la Banque WIR

La campagne publicitaire de la Banque WIR montre une grande variété de visages – en plus d’Enrico Lenzin, il s’agit également de la «bladerunner» Abassia Rahmani, de la cheffe d’entreprise Flavia Landolfi et du collaborateur de la banque Michael Maurer. Quel est le lien entre ces visages – et comment en êtes-vous arrivé à cette composition?

Il faut peut-être tout d’abord faire une petite remarque: je suis incroyablement fier des témoignages que nous avons réalisés. Nous n’y parlons que de personnalités extraordinaires – et cela aura été un très grand plaisir de travailler avec chacune d’entre elles. La composition peut sembler aléatoire mais tous ces visages ont une chose en commun: ils ont du succès dans leur domaine parce qu’ils vivent les mêmes valeurs que nous. Abassia poursuit son chemin à vitesse maximale, Flavia fait son travail sur la base de ce que sa famille a construit avant elle, Michael est une personne polyvalente et Enrico un innovateur dans son domaine. Tout cela s’est donc mis en place très harmonieusement. Pour moi, il est important de souligner la chose suivante: nous montrons des êtres humains et leur histoire – il ne s’agit pas de simples acteurs choisis dans le cadre d’un «casting».

Où trouvera-t-on encore ces témoignages au cours des semaines et des mois à venir?

Avant tout dans le cadre de notre campagne publicitaire actuelle en ligne et « offline », bien entendu. Nous continuons toutefois d’accompagner ces quatre personnalités en permanence car nous poursuivons activement le concept de nos témoignages. Qu’il s’agisse des succès que remporte Abassia dans les stades, des échanges actifs avec les Landolfi et leur PME, des concerts et des expériences tentées par Enrico ou encore de la carrière de Michael. En résumé: ils font également partie de la famille que forme la Banque WIR et c’est précisément ce que nous voulons communiquer activement vers l’extérieur.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Inside Banque WIR

En lire plus de la catégorieInside Banque WIR

Une banque spécialiste des financements de projets de construction

La Banque WIR se distingue par de nombreuses facettes: outre d’attrayants produits appartenant aux secteurs de l’épargne, de la prévoyance et du financement, la banque gère également la plus importante et la plus ancienne monnaie complémentaire du monde: WIR. Grâce à elle, nous nous démarquons d’autres banques.

Plus

Bien plus qu’une maison appenzelloise

Un nouveau quartier comprenant un nouvel hôtel, des appartements pour personnes âgées ainsi que des «appartements pour chefs d’entreprise» est en train de voir le jour à Gonten (AI), juste derrière l’historique hôtel Bären. Le maître de l’ouvrage, Jan Schoch, a choisi la Banque WIR comme principal partenaire de financement.

Plus

La Banque WIR et VIAC gravissent un nouvel échelon de partenariat

Depuis novembre 2017, VIAC et la Banque WIR entretiennent un partenariat fructueux. Avec l’«Hypothèque VIAC» développée par les deux partenaires, elles entament à présent un nouveau chapitre de cette histoire à succès. L’«Hypothèque VIAC» permet aux clientes et aux clients du pionnier suisse de l’épargne-placement de prévoyance numérique de financer l’achat de leur résidence principale avec un taux maximal de nantissement.

Plus

Innovateur et fidèle à ses racines

Chaque année, la Banque WIR invite ses bailleurs de fonds à la rencontre d’automne qui se tient au centre des congrès KKL de Lucerne. Après l’annulation de l’édition 2020 en raison de la pandémie de coronavirus, de nombreux moments forts pour les yeux, les oreilles et les palais auront figuré, en cette fin d’octobre 2021, au programme de cette manifestation de deux heures.

Plus