Menu

Cloud versus propre informatique

4 min.
sauerborn_gernot_wirblog_autor

de Gernot Sauberborn

3 articles

Est-ce qu’à l’avenir, tout proviendra du premier, de sorte que vous n’aurez plus besoin du second? Ah là là, le jargon propre aux technologies de l’information: chaque année, on nous invente de nouvelles expressions pompeuses…

Le terme «cloud» existe depuis quelques années déjà, mais associé à la «transformation numérique», il en redevient presque nébuleux. Essayons de dissiper un peu ce brouillard.

Systèmes informatiques basés sur le cloud: faire du neuf avec du vieux?

L’idée de base est aussi simple que juste et caractérise l’informatique depuis ses débuts: l’utilisation de ressources communes réduit les coûts et la durée des projets. En outre, des modèles de gestion spécialisés se sont développés pour administrer ces ressources partagées (exploitants de centres de calcul, p. ex.). Les entreprises peuvent donc davantage se concentrer sur leur activité principale.

Tandis que l’utilisation des ressources communes concernait autrefois principalement l’infrastructure physique (matériel, bâtiments, câblage réseau), des solutions logicielles et des services étendus peuvent aujourd’hui être utilisés sous cette forme (c’est le plus souvent ce qu’on entend par «cloud»).

Ombres et lumières

Les avantages: vous pouvez acquérir spontanément des prestations «en nuage», les adapter à vos besoins réels, puis les résilier à nouveau le cas échéant. Votre PME gagnera en rapidité. Et vous payerez souvent ces prestations en fonction de leur utilisation effective, sans avoir besoin d’investir vous-même. En outre, le fait de tenir votre comptabilité vous-même sur votre ordinateur ne vous apporte pas d’avantage concurrentiel. Tandis que les prestations que vous achèterez sur le cloud vous permettront de vous concentrer sur vos forces opérationnelles.

Les inconvénients: les avantages initiaux du partage en termes de coûts ne sont souvent plus identifiables directement, voire supprimés, pour ces services de cloud. Si vous achetez votre comptabilité financière ou votre système CRM sur le cloud, vos données et vos processus de gestion seront imbriqués dans le système informatique du fournisseur. Il deviendra ainsi plus compliqué de changer de fournisseur, votre entreprise devenant nettement plus dépendante d’un fournisseur de cloud et, partant, de sa politique tarifaire.

Mais aurez-vous encore besoin d’un service informatique propre à l’avenir? Cela dépendra évidemment fortement de votre modèle d’affaires futur.

Si votre modèle d’affaires peut intégralement être pris en charge par des systèmes informatiques standards, tels que ceux proposés par les fournisseurs de cloud, vous pourrez renoncer à une grande partie de votre équipe informatique, en externalisant complètement des services tels que l’exploitation, l’architecture et l’assistance utilisateurs, qui peuvent être correctement pris en charge par le fournisseur de cloud. Vous devrez cependant disposer d’un acheteur informatique doté d’une bonne expérience en gestion de services informatiques, afin de ne pas perdre entièrement le contrôle de votre informatique.

Compétences nécessaires au sein du service informatique

Cependant, ce scénario est rarement réaliste. Dans le secteur des services et dans celui de la production, des fonctions spéciales, adaptées spécifiquement à votre modèle d’affaires seront requises au sein du système informatique. Dans le cadre de la transformation numérique, ces fonctions spéciales auront encore tendance à augmenter. Il n’est donc pas réaliste que vous puissiez acheter votre système informatique clés en mains sur le cloud ou auprès d’un seul fournisseur de cloud.

Pour préserver durablement la compétitivité et la force d’innovation de votre entreprise, vous aurez donc toujours besoin d’une unité informatique au sein de votre entreprise: contrairement à aujourd’hui, elle deviendra cependant plus petite et sera chargée de la gestion stratégique (et non opérationnelle) des systèmes informatiques.

Deux nouvelles tâches clés se dessinent alors:

  • Celle d’un architecte informatique, qui a pour mission de s’assurer que les systèmes informatiques issus du cloud peuvent collaborer avec d’autres systèmes informatiques. Souvent, aussi, les données constituent un réel actif pour votre entreprise, de sorte que l’architecte informatique sera tenu de veiller à ce que ces données puissent bien être utilisées.
  • Il est aussi important que les différents systèmes soient disponibles à tout moment. À cet effet, vous aurez besoin d’un acheteur informatique et gestionnaire de services informatiques expérimenté, qui gère la qualité et la rentabilité de votre informatique.

La transformation numérique de votre entreprise renforcera l’importance stratégique de votre informatique. Les services cloud peuvent sensiblement accélérer la mise en œuvre de votre transformation numérique. Avec une bonne architecture informatique et un acheteur informatique expérimenté, vous serez en mesure de garantir que vos systèmes informatiques sont également compatibles techniquement avec le cloud et peuvent être exploités de manière rentable. La compétitivité de votre entreprise s’en trouvera renforcée.

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Numérique

En lire plus de la catégorieNumérique

Importateur de voitures: «Voilà qui paie vraiment!»

L’importation de véhicules utilitaires depuis plusieurs pays européens est la grande spécialité de Hans Seiler. Ce dernier règle les factures de ses fournisseurs libellées en euros, en livres anglaises, en florins hongrois, en zlotys polonais et parfois aussi en dollars américains par le biais de la plate-forme FX Trading.

Plus

Partage des ressources entre PME

Une PME ne peut se maintenir à flot sur le marché suisse seulement si elle fait preuve d’une efficience maximale. Le partage de ressources entre PME peut contribuer de manière importante à cette réussite, tout en étant un point de départ pour de nouvelles collaborations entre entreprises.

Plus

«J’observe quotidiennement l’évolution des cours»

Roland Jenny représente la quatrième génération à gérer la maison Schnyder Mode et ses magasins de mode à Rapperswil, Hinwil, Wald et Flawil (Bossart Modehaus). Il règle ses factures en euros par le biais de la plateforme FX Trading d’AMNIS.

Plus

La Banque WIR et VIAC gravissent un nouvel échelon de partenariat

Depuis novembre 2017, VIAC et la Banque WIR entretiennent un partenariat fructueux. Avec l’«Hypothèque VIAC» développée par les deux partenaires, elles entament à présent un nouveau chapitre de cette histoire à succès. L’«Hypothèque VIAC» permet aux clientes et aux clients du pionnier suisse de l’épargne-placement de prévoyance numérique de financer l’achat de leur résidence principale avec un taux maximal de nantissement.

Plus