Menu

Cinq bons conseils pour optimiser la gestion de vos devises

10 min.
Schweizer FinTech Amnis expandiert als Zahlungsinstitut nach Europa

de Michael Wüst

1 article

Pour les PME suisses, la vente et l’achat de devises étrangères peuvent également constituer une activité éminemment nécessaire. Grâce à la plate-forme d’Amnis, le négoce de devises étrangères (FX Trading pour Foreign Exchange Trading) n’a jamais été aussi simple – même s’il faut néanmoins tenir compte de certains points. Nous lançons aujourd’hui une série d’articles sur le thème des devises étrangères.

À l’ère de la mondialisation, l’importance des devises s’accroît de plus en plus chez les entreprises suisses. En collaboration avec Amnis, la Banque WIR propose une solution performante et moderne permettant aux PME d’acheter des monnaies étrangères et d’assurer leur trafic des paiements international: FX Trading. Les cinq bons tuyaux suivants vous aident à optimiser la gestion de vos devises. Le présent article est le premier d’une série dédiée aux monnaies étrangères – un sujet que vous retrouverez aussi à intervalles irréguliers sur ce blog et sur le podcast parlé de la Banque WIR (en allemand).

 

Conseil no 1: gérer activement ses devises

Il est recommandé de gérer et de planifier activement les besoins en devises étrangères au sein de l’entreprise. Dès l’établissement du budget annuel, demandez-vous donc: à quel moment faudra-t-il consentir à quels achats et à quels investissements et quels sont les montants en devises dont il faudra disposer à ce moment? Y a-t-il des clients qui pourraient payer avec des monnaies étrangères, ce qui permettrait de couvrir naturellement une partie des besoins en devises?

 

Conseil no 2: toujours garder un œil sur les cours de change

Les marchés mondiaux des devises sont en permanence en mouvement. Grâce à une planification avisée (voir conseil no 1), vous savez quels sont les couples de devises particulièrement importants pour votre entreprise. Essayez de développer une intuition relative aux cours de ces devises et observez leur évolution. Vous pouvez procéder vous-même à ce «monitoring» en consultant régulièrement et activement les cours – ou vous pouvez très confortablement installer une alarme liée aux cours des devises sur des plates-formes telles que FX Trading d’Amnis afin d’être informé régulièrement par e-mail de l’évolution actuelle des cours de change.

 

Conseil no 3: repérer d’éventuels risques et s’en prémunir

Les transactions dites «forward» constituent une bonne possibilité de se prémunir contre d’importantes fluctuations des cours de change. On parle de «forward» lorsque l’on achète ou l’on vend une devise pour une certaine date dans le futur. Le cours de l’opération est fixé lors de la conclusion de la transaction. De ce fait, on connaît à l’avance le cours de change exact, ce qui facilite la détermination des prix de revient et de vente et permet d’exclure tout risque de change.

 

Conseil no 4: exploiter le potentiel d’économies lors du paiement de factures en monnaie locale

Il arrive souvent que des fournisseurs de grande taille à l’étranger offrent la possibilité de régler des factures en diverses devises mais attention: en règle générale, vous avez tout intérêt à payer de telles factures en monnaie locale et non en francs ou en euros. En ce qui concerne tout particulièrement les fournisseurs d’Asie, il est possible d’obtenir des rabais jusqu’à 4% en cas de paiement en monnaie locale. La prochaine fois, informez-vous donc activement auprès de votre fournisseur pour savoir s’il peut vous établir sa facture tant en francs qu’en monnaie locale – et faites vous-même la comparaison!

 

Conseil no 5: comparer les frais et les marges

Lors de chaque opération de change, les prestataires de services de paiement et les banques facturent un supplément sur le cours de change. Souvent, ces marges sont peu transparentes et beaucoup de PME ne savent donc pas exactement quelle est leur véritable ampleur parce que le supplément calculé sur le cours de change est intégré au cours de change proposé et n’apparaît donc pas en tant que facteur-coût séparé dans le compte de résultat. Dans le cas d’un grand nombre de banques, ces suppléments sur cours de change représentent 1 à 2%, ce qui est énorme puisqu’ils exercent une influence directe sur la marge des PME. Il convient donc de vous informer auprès de votre banque quant aux cours de change appliqués afin de les comparer à ceux d’autres prestataires de services financiers tels que FX Trading d’Amnis et de la Banque WIR – ce qui vous permettra d’optimiser votre marge.

Optimiser les devises avec FX Trading

À l’ère de la mondialisation, l’optimisation des trans­actions de change devient également un facteur compétitif de plus en plus important pour les entreprises de petite et de moyenne taille. Alors que les grandes entreprises disposent d’un grand nombre de solutions bancaires concurrentielles, les PME ont souvent de la peine à trouver un outil de négoce et de paiement rationnel dont les coûts sont supportables. En collaboration avec Amnis, la Banque WIR propose à ses clients l’outil FX Trading, une solution performante et moderne pour la gestion des ­devises étrangères. Vous trouverez de plus amples informations à ce sujet et la possibilité d’ouvrir gratuitement un compte de démonstration sur wir.ch/fr/amnis.

Testez l'outil FX Trading

Commentaires

Il n'y a pas encore de commentaires sur cet article.

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Finances

En lire plus de la catégorieFinances

Bien plus qu’une maison appenzelloise

Un nouveau quartier comprenant un nouvel hôtel, des appartements pour personnes âgées ainsi que des «appartements pour chefs d’entreprise» est en train de voir le jour à Gonten (AI), juste derrière l’historique hôtel Bären. Le maître de l’ouvrage, Jan Schoch, a choisi la Banque WIR comme principal partenaire de financement.

Plus

Importateur de voitures: «Voilà qui paie vraiment!»

L’importation de véhicules utilitaires depuis plusieurs pays européens est la grande spécialité de Hans Seiler. Ce dernier règle les factures de ses fournisseurs libellées en euros, en livres anglaises, en florins hongrois, en zlotys polonais et parfois aussi en dollars américains par le biais de la plate-forme FX Trading.

Plus

«J’observe quotidiennement l’évolution des cours»

Roland Jenny représente la quatrième génération à gérer la maison Schnyder Mode et ses magasins de mode à Rapperswil, Hinwil, Wald et Flawil (Bossart Modehaus). Il règle ses factures en euros par le biais de la plateforme FX Trading d’AMNIS.

Plus

La Banque WIR et VIAC gravissent un nouvel échelon de partenariat

Depuis novembre 2017, VIAC et la Banque WIR entretiennent un partenariat fructueux. Avec l’«Hypothèque VIAC» développée par les deux partenaires, elles entament à présent un nouveau chapitre de cette histoire à succès. L’«Hypothèque VIAC» permet aux clientes et aux clients du pionnier suisse de l’épargne-placement de prévoyance numérique de financer l’achat de leur résidence principale avec un taux maximal de nantissement.

Plus

En lire plus de la catégorie