Menu

Chiefs on Demand: votre CxO en temps partagé selon vos besoins

5 min.
Flury

de Daniel Flury

2 articles

Chiefs on Demand propose aux PME des membres de direction en time sharing ou un comité de direction virtuel composé des principales fonctions de direction d’une entreprise.

S’il y a une chose à retenir de la crise du corona virus, c’est l’importance accrue de la capacité à s’organiser, à anticiper l’imprévu et à être de plus en plus flexible. Il est peu probable que demain redevienne «business as usual». Bien au contraire, les entreprises vont devoir faire face à toute une série de défis pour lesquels il sera alors crucial de pouvoir compter sur un comité de direction aguerri pour prévoir l’avenir. Interview avec Philippe Thévenot, fondateur de la plateform Chiefs on Demand.

L’idée de Chiefs on Demand semble très contemporaine mais aussi un peu inhabituelle. Comment est née l’idée de ce service?

Philippe Thévenot: Chiefs on Demand est né de la frustration de mon épouse, alors en charge d’une PME d’environ 30 collaborateurs, quand il lui fallait prendre ou défendre des décisions stratégiques dans des domaines où ses compétences et son expérience étaient insuffisantes – finances, informatique, par exemple.

L’idée de pouvoir s’entourer de membres de direction, sans mobiliser d’importantes ressources financières, capables de la soutenir dans la compréhension des enjeux et de l’assister dans la réalisation de certaines tâches, et l’accompagner dans ses choix face à des investisseurs ou devant des conseils d’administration s’est imposée. La taille de l’entreprise ne justifiant pas un poste à plein temps, la solution… Chiefs on Demand était née.

tévonot_snip_1_format

Philippe Thévenot, fondateur de Chiefs on Demand.

Vous ciblez spécifiquement les PME. Que proposez-vous exactement et quand cela présente des avantages par rapport à une structure de gestion traditionnelle?

Notre offre de base est la mise à disposition de PME d’un membre de direction, selon leur besoin, sur la base d’un taux d’occupation moyen annuel de 20%. Le taux peut varier selon les cas ou les besoins entre 5% et 40%. La rémunération se base sur coût journalier.

Pour répondre aux besoins de la situation actuelle, nous offrons également la possibilité de disposer d’un CoDiV (Comité de Direction Virtuel). Cette prestation s’adresse à des PME confrontées à des enjeux plus stratégiques ou des questions critiques pour leur vie, voire leur survie. Une équipe (Comité de Direction Virtuel) est activée à la demande pour répondre à une situation précise. Cette solution propose des directeurs expérimentés, pour un investissement financier très limité, et mobilisable dans un délai très rapide. Un CoDiV défend les intérêts de l’entreprise et non ceux d’un tiers.

«Pour répondre aux besoins de la situation actuelle, nous offrons également la possibilité de disposer d’un comité de direction virtuel.»

Comment recrutez-vous le personnel de gestion approprié et comment pouvez-vous assurer qu’il peut répondre aux exigences individuelles des partenaires PME contractuels?

Nous avons mis en place un processus en trois étapes pour garantir la qualité des prestations:

  • L’enregistrement, qui se fait directement sur notre plateforme.
  • L’onboarding, phase de sélection des profils qui nous permettra de faire la certification interne de nos CxO
  • L’accompagnement, phase d’alignement avec les besoins des PME réalisée par la participation à des ateliers.

La situation d’exception Corona a-t-elle influencé la demande de services de gestion au time-sharing?

Dans un premier temps, cette situation a mis en lumières de nombreuses questions sur les technologies, la finance et les Ressources humaines. Nous avons donc reçu de nombreuses demandes d’information. Les demandes sont orientées autour de la possibilité de disposer de ressources pour préparer la reprise, adapter le quotidien et préparer l’avenir. Bénéficier de membre(s) de direction à la demande est un avantage certain.

«Bénéficier de membre(s) de direction à la demande est un avantage certain.»

A l’évidence de nombreuses sociétés ont du faire et font encore face à des défis inattendus et des pressions importantes pour l’avenir. Mais pour paraphraser Antoine de Saint-Exupéry: «Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.» Notre engagement avec Chiefs on Demand est d’accompagner les PME dans les défis à venir tout en leur assurant une gestion optimum de leur quotidien.

Comment êtes-vous entré en contact avec la Banque WIR et sa monnaie complémentaire?

Lors de l’assemblée générale de la CVCI, je cherchais un partenaire financier qui soit en ligne avec la problématique des PME, dont nous faisons partie, les échanges sur place et ceux qui ont suivi m’ont convaincu. Je pense aussi que la monnaie WIR est un outil fort pour la solidarité entre les PME et qu’il encourage les affaires au niveau local. C’est du win-win!

thévonot_snip_2_format

Action coup de poing

Au vu de la situation actuelle et dans un esprit de collaboration, Chiefs on Demand a mis en place une action coup de poing pour aider à transformer cette situation en opportunité:

Pour tout nouveau contrat, Chiefs on Demand offre deux jours de production gratuits par dix jours produits et ce pendant trois mois à compter du démarrage de la collaboration.

En outre, pendant les trois premiers mois de collaboration, Chiefs on Demand accepte jusqu’à 10% du paiement en WIR au lieu des 5% habituels.

chiefsondemand.com

1 Commentaire

  1. Tauriac Laurent |

    Approche très intéressante sur le CODiV. Toujours intéressant de s’entourer de personnes impliqués, et « défendant » l’intérêt général de la société.
    Tout de bon ! pour la suite.

    Répondre

Votre commentaire

Annuler Ajouter un nouveau commentaire
Kein Kommentar

Article suivant

Management

En lire plus de la catégorieManagement

Hôtellerie et restauration: «Montrez que vous êtes là!»

La pandémie du coronavirus aura représenté un sacré défi pour l’hôtellerie et la restauration. Ces dernières méritent de notre part une certaine considération ainsi qu’une oreille attentive. Pour cela, la Banque WIR mise sur une singularité: Christoph Känel est «traducteur» entre le monde de la finance et l’univers de l’hôtellerie et de la restauration.

Plus

Les stratégies numérique sont «Species rara»

De nombreuses PME suisses ont énormément de retard à rattraper. C’est ce que montrent les résultats d’une étude de la FHNW réalisée en partenariat avec la Banque WIR.

Plus

«Nécessaire de transgresser des tabous de réflexion»

La pandémie du Covid-19 modifiera également les modèles d’affaires pour les PME. Andreas M. Walker, futurologue et spécialiste en études prospectives, identifie toutefois également d’autres défis qui se posent à nous. Troisième et dernière partie de notre interview.

Plus

«Travail à domicile – et l’économie fonctionne»

La pandémie du Covid-19 modifiera également les modèles d’affaires pour les PME. Andreas M. Walker, futurologue et spécialiste en études prospectives, identifie toutefois également d’autres défis qui se posent à nous. Deuxième partie de notre interview.

Plus